Archive | Voyage et Tourisme RSS feed for this section

Séjourner en Thaïlande et vivre une aventure inoubliable

20 Sep

Sejourner en Thailande

La popularité de la Thaïlande auprès des touristes de tous les horizons n’est plus à démontrer. Plusieurs raisons confèrent au pays son attractivité. Il y a, par exemple, les multiples paysages à admirer au cours d’un séjour dans cette destination. Un périple dans cette contrée permet en effet de voir des montagnes impressionnantes et des îles d’une beauté rare. Aussi, ce voyage offrira aux bourlingueurs l’occasion de découvrir quelques sites valant le détour, dont des parcs et des lieux de culte.

Quelques réserves naturelles thaïlandaises à découvrir

Pour sublimer un voyage aventure en Thaïlande, les routards seront invités à partir à l’assaut des aires protégées du pays. Parmi ces dernières, il y a le parc national de Khao Yai. Celui-ci couvre une étendue d’à peu près 2 200 km². Rejoindre ce site permettra aux estivants de profiter d’un décor à couper le souffle. En effet, les paysages de la réserve sont composés de montagnes impressionnantes et de forêt luxuriante. Cette zone de conservation est fréquentée par des gibbons, des éléphants sauvages, des panthères et bien d’autres encore. Elle plaira aussi aux amateurs de lépidoptérologie et les passionnés d’ornithologie. Ce coin de paradis abrite une multitude d’espèces d’oiseaux et de papillons.

Le parc national de Kanchburui mérite également une visite. Il est situé à l’ouest de Bangkok. Ce refuge renferme des cascades d’une grande beauté, à savoir les chutes d’Erawan. Une halte dans ce sanctuaire sauvage offrira aux globe-trotters l’occasion de vivre une aventure des plus mémorables. Pour ce faire, ils s’adonneront à l’une des activités qui y sont proposées. Cette réserve est en effet propice au trekking, à la promenade en pirogue et au rafting.

Découvrir des temples impressionnants

La visite des lieux de culte est une activité à ne pas oublier lors d’un séjour en Thaïlande. Le territoire de pays est en effet parsemé de temple de toutes sortes. Les touristes qui font escale dans la province de Sisaket profiteront de cette occasion pour faire un détour au Wat Pa Maha Chedi Kaew. Il s’agit d’une bâtisse religieuse entièrement faite avec des bouteilles bières. Sa construction a nécessité l’utilisation de plus de 1,5 million de ces récipients.

La ville de Pattaya mérite une visite lors d’un voyage dans cette destination. Elle impressionnera les routards avec ses édifices contemporains au style audacieux. Aussi, cette localité compte quelques sites qui plairont aux amateurs de découvertes culturelles, dont des temples. Parmi ces derniers, l’un des plus connus de la commune est le Sanctuaire de la Verité. Celui-ci fut bâti à l’initiative d’un homme d’affaires thaïlandais. Ce businessman avait pour but de construire une œuvre architecturale reflétant la richesse spirituelle des Asiatiques. De ce fait, la structure est décorée de divers symboles appartenant à différentes confessions. Ce monument est truffé d’ornement, dont des représentations de divinités et des signes religieux.

Explorer les joyaux naturels des terres tanzaniennes

26 Juin

sejour en Tanzanie

Le temps d’un voyage sur le continent africain, la Tanzanie est une destination qui fera le bonheur des écotouristes. En effet, comme divers pays d’Afrique, elle possède une richesse naturelle incomparable.

Pour commencer leur exploration, les globe-trotters pourront, par exemple, visiter le parc national de Serengeti, le second plus grand parc d’Afrique, en montgolfière. Ce moyen de transport leur permettra de bénéficier d’une vue imprenable sur la totalité du site. Pour profiter d’un beau spectacle du lever du soleil, les vacanciers pourront opter pour un vol en montgolfière à l’aube. À bord de ce ballon géant, ils auront l’opportunité d’apercevoir un paysage pittoresque constitué de plaines herbeuses, de savanes, de forêts riveraines ainsi que de terres boisées. Ils verront également quelques animaux exceptionnels comme des guib harnaché, des léopards, des lions…

Par ailleurs, à l’atterrissage, quelques compagnies proposent un petit-déjeuner succulent avec une coupe champagne en pleine savane.

Une randonnée dans le parc national de Tarangire

Pour enrichir leur parcours durant un séjour en Tanzanie, les voyageurs pourront effectuer une randonnée dans le parc national de Tarangire. Sur les lieux, ils auront l’occasion d’admirer un panorama exceptionnel constitué de collines basses tapissées d’une végétation de forêts d’acacias et de baobabs géants. Ils y verront également des marais verdoyants alimentés par des sources naturelles. À savoir que ces marais accueillent près de 300 espèces d’oiseaux. Mis à part cela, lors d’un passage dans cette zone de conservation, en juin, les touristes apercevront éventuellement la migration de quelques animaux comme des élans, des oryx, des éléphants, des gnous ainsi que des zèbres. En outre, ils y rencontreront d’autres espèces surprenantes telles que des girafes, des élands du Cap, des bubales de Coke, des impalas, des diks diks, des phacochères, des lycaons, des grands koudous, des guépards, des lions, etc.

Un safari dans le parc national du lac Manyara

Le parc national du lac Manyara est un site qui vaut le détour lors d’un séjour sur les terres tanzaniennes. Sur une superficie d’environ 350 km², il propose une multitude d’attractions à couper le souffle, notamment des forêts tropicales denses, des eaux souterraines, des falaises parsemées de baobabs, une source thermale ainsi que des animaux. Hormis cela, les voyageurs y trouveront le lac Manyara, l’attrait majeur de cet endroit. En effet, cette étendue d’eau occupe les deux tiers du parc. Elle abrite diverses espèces d’oiseaux exceptionnelles, entre autres, des flamants et des cigognes. Aux abords, les globe-trotters apercevront des lions grimpeurs d’arbres. Ces prédateurs se sont habitués à l’environnement très boisé, puis ils passent leur temps dans les arbres. En outre, dans cette aire protégée, les routards découvriront une grande population de singes tels que des babouins, des singes verts et des singes bleus. Ils y rencontreront également d’autres animaux comme des buffles, des girafes, des éléphants…

Louez un hôtel à Dakhla et participez à la quatrième édition du Downwind

14 Fév

hotel a dakhla

Dakhla est une petite ville située dans le nord du Maroc, elle bénéficie de la proximité de la mer, mais aussi de celle du désert, c’est un véritable paradoxe naturel. Cette zone prend de plus en plus de place dans le paysage touristique marocain. Elle attire de plus en plus de passionnés de nature, de tourisme, mais surtout de sport. En effet, des milliers voire des millions de personnes viennent chaque année à Dakhla pour pratiquer des sports nautiques. Les principaux sports nautiques pratiqués dans la ville sont le surf et les sports qui en découlent. Depuis plusieurs années maintenant la ville accueille un événement sportif de grande envergure. Une occasion pour les passionnés de sport de résider dans un hôtel à Dakhla http://www.hotel-buenavista-dakhla.com/chambre3.html afin de pratiquer pleinement leurs sports préférés. Dakhla accueillera cette année la quatrième édition du Dakhla Downwind. Le Dakhla Downwind est une rencontre sportive inédite sur l’ensemble du royaume. L’un des objectifs de cette activité est de renforcer le positionnement de Dakhla et de sa région Dakhla-Oued Eddahab en tant que région incontournable en termes de sports nautiques. Il s’agit aussi de faire de la ville un point de développement pour les événements porteurs, ainsi que pour les partenaires de ces derniers.

Pendant cette aventure au sein de Dakhla, les participants auront l’opportunité de découvrir ou de redécouvrir les paysages merveilleux de Dakhla. Ils pourront traverser les plages de rêve, les dunes de sable, tout ce qui fait la beauté du Sud marocain. En réservant des hôtels à Dakhla, ces participants contribueront à faire connaitre la ville, c’est un fait. De plus, ce sera l’occasion pour ces sportifs de faire partie d’une aventure humaine mémorable. Ils profiteront de l’ouverture de la mer spécialement pour cette occasion. Précisons que cet espace d’eau n’est pas accessible à une quelconque activité de kitesurf, en dehors du Downwind.

Au-delà de la pratique du sport qu’est le kitesurf, les participants et les invités louent des chambres d’hôtel à Dakhla pour assister à des prestations sportives, mais aussi pour mener ou assister à des actions caritatives, et de protection de l’environnement. Ces activités organisées en marge de la programmation sportive sont mises en place par l’Association marocaine de Kitesurf en abrégé AMKS. Pour cet événement environ30 sportifs sont attendus, professionnels de kitesurf. L’itinéraire défini est de partir de la côte de Dakhla Spirit à PK25 jusqu’à Lagouira en se servant du vent pour avancer. Il est possible pour les non-inscrits de venir avec leurs kitesurfs ou leurs bateaux et de suivre les compétiteurs jusqu’à un certain point. Cet événement est prévu du 13 au 21 août 2018, le départ est prévu le 14 août dès 11h00. Il est important de préciser que cette course n’a pas pour principal intérêt la vitesse, c’est plutôt un voyage où l’endurance est la première qualité attendue des participants. D’ailleurs les valeurs mises en avant dans cette compétition sont la persévérance, le respect, la tolérance et la solidarité. L’objectif est de se rendre à bon port en circulant essentiellement le long des plages de la région, avec l’appui des professionnels.

Découvrez l’art du trekking dans le désert du Maroc à un évènement spécialisé

24 Mai

Voyage et Trekking

Le salon Destinations Nature est un évènement dédié aux sports en pleine nature. Il s’agit d’un salon où l’on peut entendre parler des lieux et des méthodes pour aboutir à un bon trekking dans le désert du Maroc. Le salon des randonnées se déroule en partenariat avec de nombreuses structures impliquées dans ce secteur comme « Vert les Yvelines », «EcoTrail », et vivez nature. C’est un véritable espace de rencontre pour les passionnés de la nature, on y parle des sports en pleine nature, des marches nordiques, des randonnées thématiques de trail et du secteur des voyages d’aventure comme sur le site http://www.aventure-berbere.com/ . Le salon est un évènement annuel en pleine croissance qui évolue de manière constante, en 2014 par exemple, 71 000 visiteurs se sont rendus à cet évènement. Plus de 230 journalistes étaient présents à cet évènement.

Parmi les visiteurs, on retrouve 53% de femmes et 54% de personnes présentes sont des cadres et des employés. L’âge moyen de participation à cet évènement est de 57 ans et la grande majorité des visiteurs est satisfaite de leur visite. Il faut savoir que 50% des personnes interrogées durant ce genre d’évènements consacrent entre 1 000 et 3 000 euros de budget à leurs vacances, chaque année. Seulement 26% disposent d’un budget supérieur à 3 000 euros par an. L’évènement réunit en moyenne plus de 290 exposants qui peuvent constater que les randonneurs fidèles et les plus jeunes se passionnent pour les voyages d’exception, ainsi que des randonnées douces ou sportives. Ceci est une preuve que le salon sait s’intégrer dans la tendance actuelle et encourager la pratique du trekking dans le désert du Maroc qui intéresse de plus en plus les gens.

Ecotrail Paris est l’une des étapes de Destinations nature. Il s’agit d’une course en milieu urbain dont la dernière édition s’est tenue du 17 au 20 mars 2015. Le parcours compte 16 épreuves qui sont organisées sous trois formats : les marches nordiques, les trails et les randonnées. L’année 2016 accueillera une nouvelle édition de Destinations nature, de quoi intéresser les personnes qui souhaitent organiser un trekking dans le désert du Maroc. Les visiteurs pourront également visiter le village bio et naturel où l’on retrouve des produits issus de l’agriculture biologique, des produits naturels et des cosmétiques bio. Le village montagne sera également ouvert pour toutes les personnes qui aiment les grands espaces et qui souhaitent se promener en famille.

Quels frais et taxes devez-vous payer si vous construisez une maison à Marrakech ?

12 Mai

Marrakech

Au-delà des droits d’enregistrement que les acheteurs payent sur les terrains, qui varient entre 4% et 6%, les propriétaires sont soumis à une taxe à la conservation foncière. Pour obtenir un permis de bâtir, il est indispensable de payer une taxe relative à la contribution sociale de solidarité. Le constructeur indépendant est dans l’obligation de payer un certain nombre d’impôts et de taxes, dès l’acquisition de son terrain jusqu’à l’habitation. Dès que le terrain est acquis, le propriétaire, qu’il soit à Marrakech ou ailleurs, est dans l’obligation de payer les droits d’enregistrement. Ce paiement est soumis à deux taux différents : le premier qui est souvent utilisé est le taux réduit de 4%. Le code d’enregistrement donne la possibilité de bénéficier de ce taux à condition que le propriétaire fasse un engagement par écrit dans l’acte d’acquisition de construire un bâtiment sur son terrain dans un délai de 7 années. Le taux passe à 2% si le constructeur ne respecte pas son engagement.

Le futur constructeur à Marrakech ou ailleurs, peut également opter pour le deuxième taux qui est de 6% et qui ne l’engage à rien. Dans ce cas, aucun engagement ni délai ne soumet l’acheteur, en tout cas en ce qui concerne la construction. Viennent ensuite les droits d’inscription à la conservation foncière qui varient entre 1% et 1,5% de la valeur du terrain objet de la transaction. Certains notaires trouvent que ce taux est assez élevé qui arguent sur le fait qu’ils n’ont jamais assisté à une hausse de 50% d’un coup. Les frais d’hypothèque viennent se majorer à tous ces autres frais, si et seulement si l’acquéreur a eu besoin d’un financement bancaire. Ce sont des frais imposés et calculés par tranches pouvant aller de 0,5% à 1%.

En gros, si la valeur du bien, à Marrakech http://blogmarrakech.webnode.fr/ ou ailleurs, n’est pas supérieure à 250 000 dirhams, les frais sont de 0,5%, par contre si la valeur du bien est supérieure à 250 000 dirhams, jusqu’à 5 millions de dirhams, le taux passe à 1%. Pour un bien dont la valeur est supérieure à 5 millions de dirhams, le taux redescend à 0,5%. À tous ces frais, il faut ajouter les honoraires destinés au notaire qui se situent entre 0,5% et 1% de la valeur du bien objet de la transaction. Précisons qu’à l’heure actuelle les honoraires dus au notaire sont en cours de révision afin d’être compris dans une fourchette de 0,75% à 1%.

Partir à la découverte des sites incontournables du Pérou

28 Fév

vacances Pérou

Positionné en Amérique du Sud, le Pérou couvre une superficie de 1 285 220 km². Cet immense pays possède des attraits touristiques qui valent la peine d’une visite, à l’exemple de la cordillère Blanche. Il s’agit d’un massif montagneux localisé dans la région d’Ancash. Cette merveille naturelle est idéale pour planifier une randonnée pédestre. En effet, il abrite 35 sommets, avec comme point culminant, un s’élevant à 6 000 menviron. Il y a également 260 lacs. Ces derniers prennent une apparence colorée de par la transparence de l’eau qui offre une nette visibilité du teint dufond. Pour rejoindre la région d’Ancash, les aventuriers peuvent, par exemple, commencer leur circuit depuis Huaraz. C’est une petite ville des Andes située à 414 km au nord de Lima. Le trek va durer plus de 22 jours afin de traverser cette cordillère. Sur le chemin, les routards découvriront des vallées profondes, des glaciers, des cascades ainsi que des collines enneigées. À titre d’information, les ZionNarrows sont aussi de bonnes adresses pour ce genre d’activité, un site à parcourir lors d’un voyage aux États-Unis.

Pratiquer du rafting sur l’Apurimac

Mis à part la randonnée pédestre, le rafting est à ne pas manquer durant les vacances Pérou. Cette activité procure une sensation forte et une montée conséquente d’adrénaline. D’ailleurs, l’Apurimac est une destination parfaite pour ce divertissement. C’est une rivière qui naît dans la cordillère des Andes et coupe le département de Cusco. Pendant cette aventure, les globe-trotters vont franchir plusieurs rapides de différentes classes. De plus, ils bénéficieront d’une vue sur des paysages à couper le souffle avec de magnifiques chutes d’eau. Les bourlingueurs passeront également au niveau de la gorge du Purgatoire où ils trouveront de splendides formations rocheuses. Au cours de cette croisière, ils verront aussi le canyon portant le même nom. Celui-ci est connu pour son pont suspendu au-dessus du fleuve de l’Apurimac

Visiter le couvent Santa Catalina

Le plus grand couvent de la terre, Santa Catalina, est aussi situé au Pérou. Occupant une superficie de 20 462 m², il loge un groupe de sœurs carmélites. Cet édifice est localisé plus précisément à Arequipa. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il ravira certainement les passionnés de culture. Ce bâtiment datant de 1957 est construit à partir des pierres volcaniques blanches. Il reflète l’architecture coloniale préservée de la ville. Jusqu’en 1970, c’était un refuge pour 450 nonnes qui vivaient en isolement, et n’avaient aucun contact avec le monde extérieur. Ces croyantes y faisaient vœu de silence tout en consacrant leur existence aux prières. En outre, les voyageurs auront la possibilité de se balader à l’intérieur de ce coin pittoresque. Au cours de cette promenade, ils trouveront des fontaines, des jardins, des parcs, des patios fleuris et surtout des cellules des religieuses. Bref, ce lieu ressemble à une petite ville.

Explorer les régions Hua Hin et Cha-Am en Thaïlande

22 Déc

marcovasco

Hua Hin est un des lieux les plus célèbres de la Thaïlande. Elle se situe à environ 260 km au sud de Bangkok. Cette cité est réputée grâce à ses fruits de mer frais, son port de pêche traditionnel, sa magnifique plage de sable fin et ses parcs nationaux. Sur ses 5 plages, à savoir KhaoTakieb, Suanson, HadYai, Sai NoiHad et Khao Tao, les globe-trotters peuvent se détendre tout en profitant du soleil tropical. Les vacanciers peuvent aussi y pratiquer des sports nautiques comme le jet-ski ou le kite-boarding. Pour les amoureux des sites historiques, ils ne manqueront pas de visiter la fameuse gare de Hua Hin. Cette dernière a été créée sous le règne du Roi Rama VI. Elle est l’une des plus belles gares ferroviaires du pays. Le Palais de KlaiKangwon est composé de 3 villas de style espagnol et constitue un lieu historique à explorer.

Le Parc national Khao Sam Roi Yot

Lors d’un séjour Thaïlande, les touristes peuvent visiter le parc national Khao Sam Roi Yot qui se trouve à 63 km de Hua Hin, dans le district de Sam Roi Yod. Cette réserve s’étend sur une surface d’environ 98 km². Elle se caractérise de par ses montagnes, ses mangroves marécageuses et ses plages. Les activités incontournables de ce parc telles que l’escalade, la pêche et la promenade dans la forêt attirent beaucoup de visiteurs. En outre, ce site possède plusieurs centres d’intérêt, à savoir KhaoDaeng qui propose un beau point de vue de la réserve et Ban KhaoDaeng qui est le lieu de départ des bateaux pour observer les oiseaux indigènes et migrateurs comme le calao géant. Au nord du bureau du parc national Khao Sam Roi Yot, les aventuriers peuvent également admirer la plage de Hat Sam Phraya et de HatLaem Sala. Ils peuvent aussi découvrir la grotte PrayaNakho, la plus populaire du parc grâce au petit palais royal qui se trouve à l’intérieur.

La province de Phetchaburi

La province de Phetchaburi se trouve à moins de 160 km au sud de Bangkok. Elle propose à ses visiteurs un parc historique, une réserve naturelle, de vieux temples, des plages, des grottes et une grande variété de poissons. D’ailleurs, dans cette province se situe le village de Cha-Am, à environ 20 km de la cité de Hua Hin. Cet endroit constitue aussi une des destinations préférées des Thaïlandais et des étrangers grâce à ses hôtels, ses bungalows et ses fruits de mer. Il est apprécié pour son calme et son ambiance, ce qui en fait un coin idéal pour la détente. Le Palais Maruekhathaiyawan ou Palais d’Amour et d’Espoir fait également partie des centres d’intérêt les plus célèbres de cette zone. Cette demeure royale a été construite par le Roi Rama VI en 1923. Pendant les jours ouvrables, elle est ouverte aux touristes de 8 h à 16 h, les week-ends et les jours fériés, de 8 h à 17 h. Les bourlingueurs peuvent reserver sont billet d’avion à Thailande pour continuer leur aventure par un voyage Corée.

Voyage sportif en Ouzbékistan

13 Oct

voyage sportif en ouzbekistan

L’Ouzbékistan est l’une des destinations incontournables d’un voyage en Asie Centrale. Ce pays possède plusieurs attractions touristiques qui attendent les visiteurs des quatre coins du monde. Parmi les sites les plus célèbres, on peut citer par exemple le désert de Kyzyl-Kym. Ce dernier est situé dans le doāb formé par les rivières Amou-Daria et Syr-Daria, près de la ville de Boukhara. Il est réputé pour abriter des dépôts d’or et de gaz naturel. Les bourlingueurs seront ravis de parcourir cette région d’une superficie de 298 000 km. D’ailleurs, cette vaste étendue de sable rouge est composée de petites dunes recouvertes de buissons. La meilleure saison pour visiter les lieux est de mars en avril. Durant ce laps de temps, le désert est enseveli de pavots et de tulipes, brisant ainsi la monotonie du sable, des buissons et des plantes asséchées. Cependant, les fleurs n’apparaissent que pour quelques jours.

Trekking dans les monts Fanskye

Après la visite du désert de Kyzyl-Kum, le voyage Ouzbékistan des touristes continue dans les monts Fanskye. Ce massif du Pamir Altaï s’élève près de Samarcande. La beauté de ses paysages et de son environnement est à couper le souffle. Il constitue un terrain de jeu idéal pour les trekkeurs de tous les niveaux. En effet, cette région compte plusieurs sentiers de randonnées, avec des montées abruptes ainsi que des descentes raides qui raviront les bourlingueurs. De plus, elle possède également de nombreux sommets enneigés culminant à plus de 5 000 m, entourés de jolis lacs aux eaux cristallines, turquoise et émeraude. Sur la route, les touristes pourront profiter de l’accueil chaleureux des bergers tadjiks. La tradition veut que les visiteurs partagent avec eux le koumis (lait de jument) et les mantons (raviolis locaux).

Visite du parc national Ugam-Tchatkal

Les aventuriers peuvent finir en beauté leur voyage Ouzbékistan par la visite du parc national Ugam-Tchatkal. Cette réserve naturelle possède une superficie de 668 350 ha, ce qui en fait le plus grand complexe de protection de la nature en Ouzbékistan. Elle a été créée en 1992 pour préserver les bois du Tien-Shan et son unique écosystème. Elle est le refuge pour plusieurs espèces animales rares et menacées comme l’ours brun de Tien-Shan, l’ours aux griffes blanc et les léopards des neiges. Les activités sur les lieux sont multiples pour ne citer que le trek du mont Pulatkhan. Né d’une formation tectonique, ce plateau montagneux culmine à plus de 3 000 m de hauteur. Il est surtout connu pour ses innombrables grottes, d’une profondeur allant jusqu’à 500 m, renfermant des trésors légendaires. Cependant, aucun joyau n’a été découvert jusqu’à présent. En outre, une des plus grandes attractions touristiques du parc national Ugam-Tchatkal est le parcours du Grand Chimgan. Cette montagne est située près de la crête Chatkal, à une altitude de 1 600 m. Le pic principal de cette région porte le même nom, culminant à 3 309 m de hauteur. Elle est réputée pour ses longues pistes de neige, idéales pour pratiquer du ski ou de la luge en famille.

 

Faire un trek en Ouzbékistan et découvrir la ville de Khiva

4 Mar

trek en Ouzbékistan

La ville de Khiva se situe en Ouzbekistan, dans la partie nord-ouest du pays, au cœur d’une oasis qui se situe à 469 kilomètres de Boukhara. L’ancien nom de Khiva est Khwarezm ou encore Khorezm. En faisant un trek en Ouzbékistan avec l’agence Cas Uzbekistan vous pourrez vous rendre compte que Khiva se trouve à 40 kilomètres du fleuve Amou-Daria, au nord elle est confinée à la région d’Ourguentch, au nord-ouest à la région de Kouchkoupir, au nord-est à la région de Yanguiarik, pendant qu’au sud-est elle est liée au Turkménistan. Le sud de Khiva est limitrophe au désert du Karakoum. Khiva s’étend sur 883 hectares, elle est traversée par les canaux Ak-Yap et Sertchali, on y compte en moyenne 49 200 habitants. Le climat que l’on y trouve est de type continental, caractérisé par de longs étés chauds, de courts hivers rigoureux et des précipitations qui se font assez rares tout au long de l’année.

Si vous souhaitez faire des treks en Ouzbékistan, retenez qu’en janvier les températures moyennes se situent à 4,5°C, tandis qu’en juin elles se situent à 27,4°C, mais elles peuvent monter jusqu’à 44°C. Sur une année entière, la quantité de précipitations se situe entre 90 et 100 mm. On retrouve de nombreux centres d’activités dans cette ville, notamment dans les rues Amir Temour, Ferouz ou Najmiddin Koubro. On retrouve dans ces rues des administrations publiques, des hôtels, des maisons de thé, des banques, des bureaux de poste, et même la mairie. Par contre les infrastructures de santé comme l’hôpital central, la polyclinique pédiatrique ou le collège de médecine se trouvent du côté ouest de la ville.

En faisant un trek en Ouzbékistan, principalement dans la ville de Khiva, vous aurez également l’occasion de découvrir qu’il s’agit d’une ville pleine d’opportunités en termes d’économie, on y retrouve une usine de produits de céramique, une fabrique de tapis, une fabrique d’articles de souvenir, 12 écoles secondaires, un théâtre de marionnettes, des parcs, des stades, 5 centres d’art d’enfants. Autant d’infrastructures qui contribuent au développement et à l’épanouissement des enfants. Le territoire compte à lui seul 9 villages pour une population globale de 116 249 habitants. On retrouve des cultures sur 14 321 hectares de ce territoire. Les cultures les plus développées à Khiva sont le coton et le blé. Le canal Palvan est un atout majeur pour l’irrigation de ces terres.