La cheminée à l’éthanol et les biocarburants seraient-ils la base de la bioéconomie ?

28 Juil

cheminee

À l’heure où la bioéconomie fait parler d’elle et que la protection de l’environnement devient un enjeu primordial pour la survie de la biodiversité, les biocarburants semblent être le principal recours. La logique à la base de cette conclusion est assez simple. L’environnement est principalement pollué par les émissions de gaz nocifs produites par la combustion des carburants fossiles. Alors si on remplace les carburants fossiles par des carburants dont la combustion émet moins de gaz nocifs, l’environnement sera moins pollué. Ainsi de nombreux véhicules et équipements comme la cheminée à l’éthanol sur le site http://www.cheminee-bio-ethanol-france.com/ fonctionneront aux biocarburants et émettront moins de gaz à effet de serre. L’objectif des industries est donc de se rassembler et de travailler ensemble pour promouvoir ce qu’ils appellent la nouvelle bioéconomie. L’objectif principal est de remplacer le pétrole en tant que source d’énergie, par de la biomasse et d’autres produits. Les industries comme l’agro-industrie, la biotechnologie, l’industrie automobile, le papier, le bois, le pétrole, la pâte voient le nouveau concept de bioéconomie et le développement de la chimie végétale, comme des alternatives prometteuses.

Les États-Unis et l’Union européenne font leur maximum pour promouvoir ces alternatives pendant que des pays comme le Brésil, l’Inde et la Chine ont déjà commencé à explorer cette possibilité. Le développement de la bioénergie industrielle fait partie d’une politique ayant pour objectif de lutter contre le changement climatique et d’assurer la sécurité énergétique sans compromettre les activités traditionnelles et artisanales. De cette manière alimenter les cheminées à l’éthanol en carburant n’affectera pas les activités locales et permettra de préserver l’environnement.

Avec les nouveaux objectifs que se sont fixés les États-Unis et l’Union européenne en ce qui concerne la bioénergie, la demande en biocarburants est de plus en plus forte. Ceci a eu pour conséquence de transformer les régions du sud en plantations industrielles de produits destinés à l’exportation. Afin d’obtenir plus de ressources à transformer en biocarburant pour la cheminée à l’éthanol. Toutefois, si on prend en considération la durée de vie des processus de production de biocarburant en y associant l’utilisation de ces biocarburants pour les secteurs du transport et de la production d’électricité, on constate que les émissions de gaz augmentent au lieu de diminuer. Produire du charbon vert pour « piéger » le carbone et limiter les émissions de gaz contribuerait à augmenter la biomasse.

No comments yet

Leave a Reply

*