Les préfectures, fournisseurs de cartes grises vous encadrent lors de l’achat de véhicule d’occasion

16 Oct

carte grise

Lors d’un achat de véhicule, qu’il soit neuf ou occasion, il est important de rester vigilant. Cela est valable encore plus lorsque vous souhaitez acquérir un véhicule d’occasion, déjà utilisé par quelqu’un d’autre, avec une histoire qui vous échappe et qui pourrait affecter négativement votre utilisation de l’engin. L’idéal pour commencer vos vérifications est de prendre connaissance des informations présentes sur la carte grise http://www.mandataireauto.net/quest-ce-quune-carte-grise-pourquoi-doit-on-en-faire-une/. Vous trouverez certaines informations sur ce document qui vous permettront de savoir quels sont l’âge, la provenance et l’ancien propriétaire du véhicule. Des informations que vous ne pouvez pas négliger. Les transactions liées aux véhicules d’occasion peuvent cacher des mauvaises surprises, les usagers bénéficient de peu de systèmes d’encadrement et ne savent pas toujours comment s’en sortir face aux complexités des transactions à mener pour acquérir un véhicule d’occasion. C’est dans ce contexte qu’une préfecture européenne, celle de Vienne, a récemment mené une campagne de sensibilisation.

Selon la préfecture de Vienne, les usagers doivent faire attention à chaque fois qu’ils entreprennent un achat de véhicule d’occasion, que ce soit avec un particulier ou auprès d’un soi-disant professionnel, la vigilance reste de mise. Il est très important de s’assurer que le vendeur est aussi propriétaire du véhicule, ou tout au moins qu’il a des droits sur ledit véhicule. C’est l’un des cas les plus récurrents d’arnaque selon la préfecture. L’acheteur étant en confiance, néglige de vérifier l’identité du vendeur. Il est essentiel de toujours vérifier l’identité de la personne qui vous vend le véhicule afin d’être sûre que vous n’êtes pas tombé sur un receleur. Faites donc attention au nom du titulaire qui est marqué sur la carte grise du véhicule, il doit être le même que celui du vendeur.

Cette information est primordiale parce que lorsque vous-même vous ferez votre demande de carte grise, elle pourrait être rejetée si ce n’est pas le bon vendeur. Méfiez-vous des soi-disant professionnels de l’automobile. Le fait que le vendeur se déclare être un professionnel ne doit pas vous distraire et vous faire baisser la garde. Assurez-vous bien que la société qui vous vend le véhicule est inscrite au registre du commerce et que son activité est bien déclarée. Pour vous prémunir de plus de problèmes, exigez du vendeur un certificat de situation administrative du véhicule qui date de 15 jours au moins. Cette mesure évite toute opposition à la vente notamment une amende non payée, un accident, un véhicule sous gage.

No comments yet

Leave a Reply

*