Quelles sont les tendances dans l’immobilier à Marrakech et au Maroc pour 2017 ?

16 Fév

Immobilier Marrakech

Sur l’ensemble de l’année, on constate que le marché immobilier à Marrakech et au Maroc connait un léger repli des biens. Selon les statistiques de Bank Al-Maghrib, les prix auraient connu une baisse d’environ 0,9% en comparaison à l’année dernière. La fin du mois de juin 2016 marque une période durant laquelle le secteur immobilier marocain a changé, entre stagnation et repli. Le deuxième trimestre de l’année 2017 affiche une stabilité des prix en ce qui concerne les actifs immobiliers, en comparaison au premier trimestre. La Bank Al-Maghrib confirme ce constat. Dans l’analyse proposée par l’institution sur les actifs immobiliers, la banque centrale explique que la stagnation que l’on observe est le résultat de l’augmentation de 2,7% enregistrée sur les prix des terrains. La hausse des prix des terrains est compensée par une baisse d’environ 1% des prix des biens résidentiels ainsi qu’une baisse à hauteur de 0,6% des prix des biens à destination commerciale. Dans le foncier, la baisse des prix est d’environ 1%. La banque centrale révèle également que les prix des biens destinés à un usage commercial ont connu une hausse à hauteur de 2% en comparaison au deuxième trimestre 2016.

Si on considère les transactions dans le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc, on se rend compte que leurs performances sont assez mitigées. Durant le premier trimestre, on a connu une amélioration d’environ 1%, en comparaison annuelle, on note une baisse qui se chiffre à environ 2,1%. Ceci s’explique par la baisse de 1,2% que l’on observe sur les transactions dans le segment des biens résidentiels, ainsi que le recul de 3,2% observé sur les terrains et de 7,6% pour les biens professionnels. Par ville on constate que la baisse des prix est effective à Casablanca, Kénitra et Fès. Si on se réfère à l’indice des prix de la banque centrale, la ville de Casablanca affiche au deuxième trimestre, une baisse des prix d’environ 2,3% en comparaison au premier trimestre. Baisse consécutive au recul de 3,6% des prix des appartements et de 2,9% des prix des terrains.

On note également un recul des ventes entre le premier trimestre et le deuxième trimestre de l’année 2016. La baisse est évaluée à 1,1% au deuxième trimestre, en comparaison au premier. L’une des principales causes est la baisse du nombre de transactions liées aux locaux commerciaux dans la ville, au deuxième trimestre, à hauteur de 26,3%. Par contre, la vente des appartements toujours à Casablanca a augmenté de 3,4% par rapport au premier trimestre après une baisse de 12,8% observée durant le mois de mars. Comparativement au premier trimestre 2016, le secteur immobilier à Marrakech a affiché une hausse de prix d’environ 1,6%. Selon la banque centrale, cette hausse est causée par l’augmentation de 1% des prix des appartements et celle d’environ 3,5% des prix de vente des terrains. Les ventes dans la cité ocre quant à elles ont suivi la même courbe d’évolution. On observe un net redressement comparativement au premier trimestre de l’année 2017.

No comments yet

Leave a Reply

*