La vente ou le contrat de bail de riad dans la médina de Marrakech

16 Mai

immobilier marrakech

Le contrat de bail est un acte bien connu dans le secteur de l’immobilier car de nombreux contrats de bail sont signés chaque jour pour mettre en relation deux personnes communément appelées locataire et bailleur. Le contrat de bail est donc un acte qui lie une propriétaire de bien immobilier à un locataire. Le contrat veut que le bailleur mette à la disposition d’un locataire un bien immobilier qu’il utilisera moyennant un montant mensuel connu dès le départ par les deux parties. La crise financière de 2008 a quelque peu bouleversé le mon de l’immobilier dans le monde et donc à Marrakech aussi, ce qui a rendu les transactions immobilières plus difficiles et plus rigides sur le site http://lemondeimmo1.webnode.fr/.

Certaines étapes sont importantes selon la loi dans le processus de conclusion de contrat. Si ces étapes sont sautées, elles peuvent conduire à l’annulation du contrat pour vice de forme ou de fond. Très souvent, il est conseillé de se rapprocher de personnes expertes dans le domaine afin qu’elles vous servent de guides.

Au Maroc, la législation accepte deux différents contrats de bail. Un contrat formel et un contrat sous seing privé. Le contrat formel est caractérisé par la présence d’une autorité compétente qui à la tâche d’authentifier par un cachet le contrat de bail signé par les parties au contrat.

Dans le contrat conclu sous seing privé, le locataire et le bailleur sont les seules personnes présentes à signer le contrat. Le contrat est donc valide par le seul fait de l’accord des parties au contrat. Néanmoins, le contrat pourra être légalisé auprès des autorités en charge de la gestion de ce type de contrat.

Toutefois, un accord de bail complet est celui contient toutes les informations requises pour son authentification. Ainsi donc, on devrait retrouver dans un contrat de bail l’identité des parties au contrat, la désignation du bien mis en location, la date de prise d’effet du contrat, la nature, l’emplacement et la vocation du bien. Un délai de préavis devrait également être mentionné dans le contrat et le montant de la garantie si elle est prévue par les co-contractants.

No comments yet

Leave a Reply

*